Home » les espaces et les territoires du changement » Recent Articles:

Les Journées de la Céramique Paris fêteront leurs 20 ans sur la place Saint Sulpice et AINSLEYMURAOUR Y SERONT – trop beau !

 

 

En 2017, les Journées de la Céramique Paris fêteront leurs 20 ans sur la place Saint Sulpice. Une édition extraordinaire en perspective !http://www.lesjourneesdelaceramique.paris/fr/focus/

PDF ici • carte JDC 2017

© Compotier Ainsley muraour

© ainsleymuraour, juin2017, oeuvre avant emballage pour les 20 ans céramique à Paris

Et la céramique d’art c’est le must pour moi avec notamment Christiane Ainsley artiste peintre qui s’est initiée à la céramiqu avec le céramiste Muraour 

Voici un texte que j’avais fait sur leur travail qui résume leur force créative

LE PREMIER HOMME ETAIT UN ARTISTE : THE FIRST MAN WAS AN ARTIST, IN THE TIGER EYE »
Tel est le titre d’un texte célèbre en 1947 de Barnett Newman, pour qui le premier geste de l’homme fut de peindre un bâton et de tracer un trait dans la boue : « La représentation de Dieu, non de la poterie, à être sa première activité manuelle ».
Pour le peintre américain, ce tracé dans la boue matricielle est un cri poétique dans l’espace vide, l’effort primal de l’individu originel pour amener à soi la création, faire de cet espace aveugle un espace de sa propre vie.

Sur la ligne du cri primal et créateur de Barnett Newman, voici une belle rencontre : entre une artiste peintre Christiane Ainsley et d’un céramiste de renom Michel Muraour.

10621035_719013548148302_1370034070_nCouple improbable, mariage du feu et de l’eau, du ciel et de la terre … ? Mariage réussi .. une véritable irruption d’imagination, de créativité. J’adore les volcans « créateurs » !

644358_1558939114325545_9131340179341374585_n

© ainsleymuraour

Préparez-vous à voir la céramique autrement ! Oui, les céramiques du couple éphémère Ainsley Muraour témoignent d’un aller-retour permanent entre peinture et sculpture, figuration et abstraction, Esthétique et esthétiques, visible et invisible, apparition et disparition … De part leur équilibre incertain, leur fêlure, leur forme improbable, leur excès de matières et de couleurs (écho de la peinture de Ainsley), ces céramique révèlent le chaos originel de notre monde, un entre-deux, un pur impur, la perfection du sans qualité avec très souvent une charge quasi érotique, qui nous laissent sans voix.. Certaines pièces comme leur immenses Jarres (verticalité), ou leur lac (horizontalité) qui coule comme une lave de volcan … on a l’impression que ces œuvres de terre cuite sont comme tombées du ciel, ou toutes droites sorties des tréfonds de la terre. 10588881_718968608152796_557132049_nEntre dilution d’un paint & sculptural et érection totémique de  matière, je me dis que la céramique d’art et d’essais est pleine d’avenir.

 

Et allez découvrir le travail de Christiane avec sa peinture c’est ici http://ainsley.christiane.free.fr/

La démocratie aux champs (J.ZASK) = comment l’agri comme le local réveille les valeurs démocratiques et augure l’autonomie productive

Je vous conseille ce livre de J ZASK et je pense que l’autonomie productive commence à faire sens parce qu’elle est portée non pas par des personnes qui rejettent le monde mais par des personnes qui ont envie d’en créer un « nouveau » à leur image, conforme à leurs envies/valeurs/intuitions.

maryline

La démocratie aux champs
Du jardin d’Éden aux jardins partagés, comment l’agriculture cultive les valeurs démocratiques

On a l’habitude de penser que la démocratie moderne vient des Lumières, de l’usine, du commerce, de la ville. Opposé au citadin et même au citoyen, le paysan serait au mieux primitif et proche de la nature, au pire arriéré et réactionnaire.
À l’opposé de cette vision, ce livre examine ce qui, dans les relations entre les cultivateurs et la terre cultivée, favorise l’essor des valeurs démocratiques et la formation de la citoyenneté. Défi le alors sous nos yeux un cortège étonnant d’expériences agricoles, les unes antiques, les autres actuelles ; du jardin d’Éden qu’Adam doit « cultiver » et aussi « garder » à la « petite république » que fut la ferme pour Jefferson ; des chambrées et foyers médiévaux au lopin de terre russe ; du jardin ouvrier au jardin thérapeutique ; des « guérillas vertes » aux jardins partagés australiens.
Cultiver la terre n’est pas un travail comme un autre. Ce n’est pas suer, souffrir ni arracher, arraisonner. C’est dialoguer, être attentif, prendre une initiative et écouter la réponse, anticiper, sachant qu’on ne peut calculer à coup sûr, et aussi participer, apprendre des autres, coopérer, partager. L’agriculture peut donc, sous certaines conditions, représenter une puissance de changement considérable et un véritable espoir pour l’écologie démocratique.
Version papier : 18,50 €
Version numérique : 12,99 €

Arts numériques – floraison de nouveautés de l’artiste Miguel Chevalier – oeuvres à vivre, imaginaire en orbite .. j’adore

Je vous invite en cette période de floraison, de renouveau de découvrir la Newsletter de l’artiste numerique Miguel Chevalier toujours prospective, offrant un nouveau voir, un nouveau rapport au temps, au monde .

© Miguel Chevalier – Pixels Wave Light 2017
Oeuvre de lumière générative pérenne / Perennial generative lighting artwork
Forum des Halles (niveau/ level -2), Paris (France)
Commanditaire / Order : Unibail
A partir du 19 mai 2017, tous les jours de 8h00 à 23h00
From May 19th 2017, everyday from 8am to 11pm

Dans cette Newsletter vous découvrirez notamment PARADIS ARTIFICIELS une ouvre monumentale à 360° .. ou encore Pixels Wave Light prochainement aux Halles à Paris

Bravo Miguel et son équipe ! Maryline

La newsletter c’est ici http://eepurl.com/cHfER1

En quelques mots PARADIS ARTIFICIELS

© Miguel Chevalier – Paradis Artificiels, 2017

© Miguel Chevalier – Paradis Artificiels, 2017

In / Out – Paradis Artificiels est une architecture demi-sphérique en bois, recouverte de films holographiques, qui s’irise au soleil, tel un scarabée géant de 12 mètres de diamètre. Le visiteur est invité à pénétrer dans ce dôme géodésique. Il découvre à l’intérieur d’un second dôme de 8 mètres de diamètre, un nouveau jardin virtuel projeté à 360°. Assis sur des poufs Fatboy, il quitte la réalité et profite de cette expérience d’immersion unique où tous ses sens sont mis en éveil. Des plantes hybrides naissent aléatoirement, tournoient et s’entrelacent à l’infini, créant un mystérieux ballet végétal sur les compositions musicales de Jacopo Baboni Schilingi. Tout se renouvelle et se métamorphose en permanence.

Consommer autrement et au niveau local -O’bocal une épicerie engagée et un cagé lieu de ressources

  O’Bocal,  une épicerie qui est passé sur Ulule en avril-mai 2016. Dans le centre ville à Nantes.

Partant du principe qu’il est possible de consommer autrement, Johanna et Marine décident alors d’ouvrir une épicerie sans emballage jetable, proposant des produits issus de l’agriculture biologique et privilégiant les produits locaux.

Et en plus O bocal c’est un espace ressource dans le «zéro déchets»……O’Café

 

C’est un espace café-ressources, où ils organisent des ateliers et échangera des astuces. L’idée n’est pas de parler de la pollution, de ce qui va mal, mais plutôt d’apporter des solutions simples. Et de montrer que consommer plus durablement ne veut pas non plus dire arrêter de consommer!» selon les créatrices

Le site ici : http://www.obocal.com/

Pour les suivre sur tous les réseaux sociaux ici – http://www.obocal.com/presseetweb/nos-reseaux-sociaux/

Il existe aussi d’autres epiceries de ce type en France dont une à Bordeaux.

PickAsso et Welp s’associent pour un Paris plus solidaire grâce aux abribus connectés © France #OpenInno

© France #OpenInno

PickAsso et Welp s’associent pour un Paris plus solidaire grâce aux abribus connectés

Les associations sont partout, au coin de chaque rue : 1,3 million en France, 65 000 rien qu’à Paris. Et ce n’est pas fini puisqu’il s’en crée 75 000 chaque année. Pourtant, il n’est pas toujours évident de savoir vers laquelle se tourner alors que 30% des associations manquent de bénévoles. Pour répondre à cette demande croissante, PickAsso et Welp se sont lancés le pari de s’appuyer sur des abribus connectés à Paris pour inciter les citoyens à participer à des actions solidaires.

Début 2016 la Mairie de Paris et JC Decaux organisaient un concours pour permettre aux Parisiens de découvrir toutes les richesses qui les entourent autour des écrans connectés. Parmi les 30 projets retenus, celui de PickAsso et Welp : un concept innovant pour mettre en lumière les associations qui en ont le plus besoin.

Des abribus connectés pour rapprocher les citoyens des associations

Installé au sein de nouveaux abribus équipés d’un grand écran tactile, le dispositif se veut simple et interactif. Une application, conçue par la startup PickAsso, invite l’utilisateur à sélectionner l’association qui l’intéresse depuis la carte dynamique, puis le redirige vers une présentation de l’association choisie avec les valeurs qu’elle défend. L’utilisateur peut alors se porter volontaire pour aider une association de son quartier, toutes les demandes d’aide étant géolocalisées.

Article complet ici http://www.startup365.fr/france-openinno-pickasso-et-welp-sassocient-pour-un-paris-plus-solidaire-grace-aux-abribus-connectes/

Etudiants explo-agri-for Mars : voir Exploration de Mars : comment cultiver un potager sur place ?

Lisez ce papier et interview passionnant “Exploration de Mars : comment cultiver un potager sur place ? six étudiants geniaux

© Futura Sciences

Au menu des projets spatiaux du futur : des légumes du jardin. Les essais ont déjà commencé, comme nous l’explique Victoria Da-Poian. Dans le désert de l’Utah, cette étudiante de Supaéro cultive un potager comme si elle était sur Mars, dans le cadre de la https://www.viagrasansordonnancefr.com/viagra-france/ mission de simulation MDRS 175, qui fait vivre sept personnes dans une base isolée, reproduisant les conditions d’explorateur martiens.

Je retiens cette idée

Avec trois semaines d’utilisation, que comptez-vous produire ?

Victoria Da-Poian : En trois semaines nous pensons qu’il devrait être possible d’obtenir de petites salades et des microgreens (entre la graine germée et la plante adulte, 2 à 3 semaines de germination avec des pousses longues et fines). L’avantage des microgreens est leurs apports nutritifs et gustatifs. © Futura Sciences

ARTICLE COMPLET ICI

http://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/colonisation-mars-exploration-mars-cultiver-potager-place-66312/#xtor=EPR-17-%5BQUOTIDIENNE%5D-20170226-%5BACTU-Exploration-de-Mars-:-comment-cultiver-un-potager-sur-place–%5D

Et sachez que …

Une salade extraterrestre dégustée à bord de l’ISS  Pour la première fois, des astronautes ont mangé une salade intégralement cultivée en impesanteur. Un évènement historique immortalisé par la Nasa au cours de cette vidéo. 

Voir https://www.dailymotion.com/video/x31n6py_a-bord-de-l-iss-on-deguste-des-salades-extraterrestres_school

 

 

Un blog pour l’avenir


Non au futur (prévision froide). Oui à l'avenir (action humaine). Dixit le Petit Prince, "l'avenir, tu n'as pas à le prévoir, tu dois te le permettre".

Ce blog est dédié aux idées d'avenir positives, aux changements. La prospective est à la fois une science de synthèse pluridisciplinaire et un art pour défricher de nouveaux territoires, repérer des courants forces, explorer des imaginaires...

C'est surtout un outil Eureka pour inventer de nouveaux produits et services, sublimer ou mythifier une marque et ses produits, créer la valeur de la valeur....

Vive l'avenir, car ce qui est génial, c'est que tout commence et que tout est possible !

Maryline

Défilant