Home » changement de capital : SOCIAL MEDIA »changeons d'éconiomie : sharing, altruisme, biens communs »flairer le changement... » Currently Reading:

Internet des objets – Drust, le quantified-self appliqué à l’automobile – autonome – econome

Drust, le quantified-self appliqué à l’automobile © Drust

Fondée par trois anciens de PSA Peugeot Citroën, la start-up Drust a développé un petit boîtier permettant d’accéder aux données mécaniques générées par le moteur de son véhicule pour les consulter directement sur son smartphone. A l’instar des trackers et autres bracelets connectés pour suivre sa performance sportive, ce produit s’inscrit dans la tendance du quantified-self (ou auto-mesure) en l’appliquant à l’automobile. Objectifs : inciter de manière ludique à une conduite plus économe et donner des éléments de diagnostic moteurs en cas de panne avant de se rendre dans un garage.

Ils font parler les moteurs. Trois anciens salariés de PSA Peugeot Citroën ont créé un petit boîtier qui permet de faire remonter certaines données techniques d’un véhicule. Baptisé Drust, cet objet connecté est directement relié à l’OBD (pour « on board diagnostic »), un module obligatoire dans les voitures thermiques depuis le début des années 2000 et qui permet aux garagistes d’effectuer des diagnostics moteur. L’utilisateur peut ensuite consulter les données générées par son véhicule directement sur son smartphone grâce à une application.

Adopter une conduite plus économe

« L’idée est de proposer un moyen ludique pour aprendre à adopter une conduite plus efficace et de manière ludique en cherchant à améliorer son score », explique Michael Fernandez, directeur général de Drust. Pour chacun de ses trajets, l’utilisateur se voit en effet attribuer une note évaluant la qualité de sa conduite. Grâce aux conseils fournis et en fonction des progrès réalisés, l’application peut également afficher le montant économisé par le conducteur, de quoi l’encourager à poursuivre ses efforts pour ménager l’environnement tout en réduisant son budget voiture.

Sur le modèle des bracelets connectés et plus généralement sur la tendance du quantified-self, ou auto-mesure, Drust vise donc à améliorer ses performances en associant un objet connecté à une application pour smartphone. « Nous sommes un peu le Jawbone de la voiture », plaisante Michael Fernandez, citant une célèbre marque de ces « trackers » pour sportifs.

Le diagnostic moteur pour tous

Autre utilisation mise en avant par les fondateurs de Drust : la possibilité de pouvoir consulter certains détails techniques en cas de panne. « Le volet diagnostic de l’application permet d’obtenir des données qui étaient jusque-là uniquement accessibles aux professionnels de la réparation et de l’entretien automobile », décrit Michael Fernandez, de quoi contribuer, selon lui, à renforcer la relation de confiance entre l’utilisateur et son garagiste.

Si avec la vague des véhicules connectés, les outils de maintenance prédictive et de diagnostic devraient se généraliser, Drust vise tout de même un marché assez large : les véhicules de moins de 13 ans dont le conducteur est équipé d’un smartphone. D’autres start-up se sont déjà lancées sur ce créneau mais elles se concentrent pour le moment sur le marché américain. En France, l’entreprise Masternaut adopte de son côté un positionnement B2B en proposant aux entreprises des services de gestion de flotte.

Une start-up du Camping

Développé avec l’appui l’accélérateur de start-up parisien Le Camping, Drust devrait lancer prochainement une campagne de financement participatif sur le site My Major Company. « Notre objectif est de commercialiser notre produit au cours du premier semestre 2015 mais tout dépendra de la manière dont se déroulera la levée de fonds », indique Michael Fernandez. Le boîtier Drust devrait être vendu environ 100 euros et l’application associée, compatible Android dans un premier temps puis iOS, sera téléchargeable gratuitement.

Julien Bonnet

Un blog pour l’avenir


Non au futur (prévision froide). Oui à l'avenir (action humaine). Dixit le Petit Prince, "l'avenir, tu n'as pas à le prévoir, tu dois te le permettre".

Ce blog est dédié aux idées d'avenir positives, aux changements. La prospective est à la fois une science de synthèse pluridisciplinaire et un art pour défricher de nouveaux territoires, repérer des courants forces, explorer des imaginaires...

C'est surtout un outil Eureka pour inventer de nouveaux produits et services, sublimer ou mythifier une marque et ses produits, créer la valeur de la valeur....

Vive l'avenir, car ce qui est génial, c'est que tout commence et que tout est possible !

Maryline

Contribuer à cet article :







Articles similaires

Robot/lab – 1er Incubateur de robotique d’Europe (dont objets connectés) – © Up’Magazine + actu

décembre 12, 2014

Tout le monde connaît mon amour pour la robolution ! voici une info à suivre – la naissance de Robot/lab – Sans compter l’engagement de l’Etat avec le prochain lancement de la cité des objets connectés  : cf. Industrie 5.0 : Axelle Lemaire annonce que la Cité des objets connectés sera lancée pendant le CES, […]

Industrie 5.0 : Axelle Lemaire annonce que la Cité des objets connectés sera lancée pendant le CES, en janvier 2015 (L’Usine Digitale)

décembre 11, 2014

© L’USINE DIGITALE Axelle Lemaire annonce que la Cité des objets connectés sera lancée pendant le CES, en janvier 2015 © Pascal Guittet – L’Usine Digitale Usine Digitale, à Paris, ce mercredi 10 décembre, Axelle Lemaire, secrétaire d’état en charge du numérique a annoncé que la Cité des objets connectés serait lancé en janvier 2015 […]

L’Internet des objets, the next big thing ? mardi 25 nov à 19h15 – Remix co-working

novembre 6, 2014

C’est, avec la  Data, l’une des prochaines grandes mutations du digital – sachant que chaque objet sera une donnée donc l’internet des objets va faire exploser la Data – une constellations de données – Donc le Data es le  fleuve où tous les affluents du numérique passe. J’y serais – je me suis inscrite Maryline […]

Internet des objets « makingsens » ! : le Défi CISCO, 2015 (IO pourtrouver des solutions à des problématiques sociétales)

octobre 31, 2014

Le Défi Cisco est un concours qui récompense chaque année des étudiants et de jeunes entrepreneurs qui utilisent la technologie pour répondre à des enjeux sociaux et environnementaux. Cette année le défi est au coeur d’un des business, marché les plus disruptifs qui va faire exploser la Data et surtout créer des biens communs, inciter […]

Internet des objets : Google veut attribuer une URL (Physical web) à chaque objet connecté © ARUCO

octobre 16, 2014

En bref : Google dévoile le projet «Physical web», qui vise à doter tous les objets connectés d’une adresse URL. Il s’agit de mettre en place un standard unique pour interagir avec les objets connectés sans devoir nécessairement passer par des apps. © ARUCO.COM – https://www.aruco.com/2014/10/google-physical-web/ Pour faire face à la multiplication des objets connectés […]

Défilant