Home » changement d'époque - changements de cap » Currently Reading:

La consommation de viande en questions

juillet 1, 2011 changement d'époque - changements de cap 6 Comments

Selon le World Resources Institute (Institut des ressources mondiales ou WRI), d’ici 2025, au moins 3,5 milliards de personnes souffriront de pénuries d’eau. Une personne dont l’alimentation est à base de viande consomme indirectement à peu près 16.000 litres d’eau par jour ; une personne dont l’alimentation est exclusivement végétarienne ne consomme indirectement que 1.200 litres par jour. Si tous les Américains s’abstenaient de manger de la viande pendant une semaine, le résultat serait une économie de 99.6 mégatonnes d’émissions de gaz à effet de serre.

 

 

Parallèlement, de nouveaux risques pandémiques liés à l’usage des antibiotiques dans l’industrie alimentaire (comme la fasciite nécrosante  : la bactérie “mangeuse de chair” syndrome de Meleney) viennent encore noircir le tableau de la consommation de viande …Faut-il pour autant la bannir de notre alimentation ?

a) La consommation de viande en question : comment nourrir la planète demain  ….

A peu près 24.000 personnes, dont la plupart ont moins de cinq ans, meurent de faim ou de maladies liées à la faim tous les jours. Toutes les deux secondes, un autre enfant meurt. L’Institute for Food and Development Policy (L’Institut pour l’alimentation et la politique de développement) a montré que les agriculteurs du monde entier produisent suffisamment de céréales pour fournir à chaque habitant de la terre 3.500 calories par jour. Les fruits, les racines comestibles et les légumes ajoutent à l’abondance de la nourriture disponible.

Dans ce contexte d’abondance, beaucoup de gens restent sous-alimentés uniquement à cause des inefficacités dans l’utilisation des ressources alimentaires et aussi à cause d’une inégalité d’accès aux ressources alimentaires. Les pays où les populations sont sous-alimentées exportent systématiquement des céréales destinées à être utilisées dans la production de viande pour des populations plus riches dans d’autres pays. La quantité de céréales qui serait nécessaire pour nourrir toutes les personnes qui meurent de faim et de maladies liées à la faim chaque année = 12 millions de tonnes. La réduction dans la consommation de boeuf aux Etats-Unis qui serait nécessaire pour faire une économie de 12 millions de tonnes de céréales = 10%. Le nombre de personnes qui pouvaient suivre un régime alimentaire végétarien sain en utilisant les mêmes ressources que celles consommées par une seule personne qui suit le régime typique aux Etats-Unis = 20


Selon le World Resources Institute (Institut des ressources mondiales ou WRI), d’ici 2025, au moins 3,5 milliards de personnes souffriront de pénuries d’eau. Une personne dont l’alimentation est à base de viande consomme indirectement à peu près 16.000 litres d’eau par jour ; une personne dont l’alimentation est exclusivement végétarienne ne consomme indirectement que 1.200 litres par jour. Le nombre de litres d’eau nécessaires à la production d’un kilogramme de :

Pommes de terre         500

Poulet                         3,500

Blé                                  900

Boeuf                          100,000

Maïs                                   1,400

Riz                                      1,912

Soja                                   2,000

Chaque année, la disparition des terres cultivables provoquée par l’érosion, la désertification, la dégradation des terres, et le développement laisse de moins en moins d’hectares de terres arables pour nourrir de plus en plus de gens. Le nombre de personnes dont les besoins en calories alimentaires peuvent être satisfaits par un hectare de terre si la terre est productive :

Pommes de terre 22

Poulet 2

Riz 19

Lait 2

Maïs 17

Oeufs 1

Blé 15

Boeuf 1

L’élevage animal intensif provoque l’érosion accélérée du sol, la disparition de la couche arable, le tassement du sol, une percolation réduite des eaux de pluie à travers le sol, la diminution des nappes phréatiques et la désertification.

Voici les économies de carbone qui pourraient être effectuées aux Etats-Unis par une réduction dans la consommation de la viande :

  • Si tous les Américains ne mangeaient pas de viande un jour par semaine, ils économiseraient 99,6 mégatonnes d’émissions de gaz à effet de serre. Cela représenterait une économie de 46 millions de voyages aller-retour entre New York et Los Angeles.
  • 6 jours 597.6 mégatonnes d’émissions de gaz à effet de serre : Si tous les Américains ne mangeaient pas de viande six jours par semaine, ils économiseraient presque 600 mégatonnes d’émissions de gaz à effet de serre. Le résultat serait la même économie de carbone que l’élimination de toute utilisation d’électricité dans tous les ménages aux Etats-Unis.
  • 7 jours 697,2 mégatonnes d’émissions de gaz à effet de serre : Si tout le monde aux Etats-Unis suivait un régime végétarien pendant sept jours, ils économiseraient à peu près sept cents mégatonnes d’émissions de gaz à effet de serre. Ce serait une économie équivalente à celle qui serait représentée par la disparition de toutes les voitures de toutes les routes aux Etats-Unis.

b) Les énormes risques pandémiques de l’usage des antibiotiques dans l’industrie alimentaire

La fasciite nécrosante  : la bactérie “mangeuse de chair” syndrome de Meleney

Les professionnels de la santé, les législateurs et les chercheurs, très inquiets de cette nouvelle tendance, cherchent à identifier l’origine de cette prolifération. Et de récentes recherches accusent les élevages industriels, les grandes “usines à viande” qui ont remplacé les petites exploitations familiales en Amérique du Nord.
Au Canada, le lien entre résistance des bactéries et élevages industriels a pourtant été mis en lumière en 2007 dans une étude publiée par la revue Veterinary Microbiology. Selon cet article, 45 % des élevages porcins de l’Ontario étaient contaminés par le Sarm, ainsi qu’un quart des porcs.
Les preuves contre l’agriculture intensive se sont accumulées depuis. Une autre étude réalisée peu après celle de Veterinary Microbiology a montré que les éleveurs de porc aux Pays-Bas étaient 760 fois plus susceptibles d’être porteurs du Sarm que le reste de la population et, selon un article de Scientific American, ce staphylocoque était présent dans 12 % de la viande de porc proposée dans les supermarchés néerlandais. En 2007 également, une étude des Centers for Disease Control and Prevention [agence gouvernementale américaine de santé publique] avait montré qu’une souche de Sarm originaire d’un seul élevage animal pouvait être responsable de 20 % des cas de Sarm aux Pays-Bas.
Cette multiplication des bactéries résistantes est loin de se cantonner au staphylocoque doré et à la production porcine. L’utilisation préventive des antibiotiques pour la production de viande, de lait, d’œufs et de volailles fait que les salmonelles, le pneumocoque, Clostridium difficile, E. coli et de nombreuses autres bactéries sont de plus en plus résistantes aux antibiotiques.

Alerte de l’OMS : le risque d’une crise mondiale … : En 2004 un rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pointait le lien entre la consommation non humaine d’antibiotiques et la résistance des bactéries. Ce rapport n’hésitait pas à parler d’une crise qui menace le monde entier et risque de nous priver de la possibilité de traiter de nombreuses maladies infectieuses”.

L’OMS recommandait par conséquent aux gouvernements d’interdire l’administration d’antibiotiques à visée non thérapeutique dans l’agriculture.

C’est chose faite depuis 2006 dans l’Union européenne.

Mais, dans le reste du monde ce genre d’interdiction n’est pas à l’ordre du jour.
La Suède, le Danemark et d’autres pays ont pourtant montré que, si on limitait la surpopulation des élevages et que l’on mette en place des techniques de prévention des maladies, abandonner l’administration préventive d’antibiotiques aurait peu d’impact sur le coût de la viande.

Même au regard de toutes ces données, diaboliser et bannir la viande me paraît excessif mais en réduire la consommation (en valorisant d’autres apports et une alimentation plus saine)  et en garantir la qualité, le suivi …  serait déjà un grand progrès. Maryline Passini

Cet article a reçu "6 commentaires"

  1. Say, you got a nice blog post.Really thank you! Much obliged….

    Muchos Gracias for your blog article. Really Great….

  2. Thanks for discussing your ideas. I might also like to express that video games have been ever before evolving. Modern tools and innovative developments have helped create sensible and fun games. Most of these entertainment games were not really sensible when the concept was being tried out. Just like other kinds of technological innovation, video games as well have had to advance by way of many years. This itself is testimony towards the fast continuing development of video games.

  3. Rusty Denike dit :

    Hi there, I found your web site via Google while looking for a related topic, your web site came up, it looks good. I have bookmarked it in my google bookmarks.

  4. Maryline dit :

    hasta la vista ! merciiiii

Un blog pour l’avenir


Non au futur (prévision froide). Oui à l'avenir (action humaine). Dixit le Petit Prince, "l'avenir, tu n'as pas à le prévoir, tu dois te le permettre".

Ce blog est dédié aux idées d'avenir positives, aux changements. La prospective est à la fois une science de synthèse pluridisciplinaire et un art pour défricher de nouveaux territoires, repérer des courants forces, explorer des imaginaires...

C'est surtout un outil Eureka pour inventer de nouveaux produits et services, sublimer ou mythifier une marque et ses produits, créer la valeur de la valeur....

Vive l'avenir, car ce qui est génial, c'est que tout commence et que tout est possible !

Maryline

Contribuer à cet article :







Articles similaires

Prospective : l’eau un enjeu humanitaire qui est de plus en plus mal gérée + like ONG 1001 Fontaines

mars 24, 2015

« Afin de faire face aux nombreux enjeux relatifs à l’eau, nous devons travailler dans un esprit de coopération, être ouverts aux idées nouvelles et à l’innovation et nous tenir prêts à partager les solutions dont nous avons tous besoin pour garantir un avenir moins précaire  – M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU – […]

Créative politique ! (vers une politique post héroïque) © Up Magazine – ce que je nomme innovation « SANS QUALITE »

novembre 8, 2014

Voici un superbe papier de Fabienne Marion sur Up Magazine sur le dernier ouvrage de Gérard Ayache … qui invite à une refonte urgente de l’innovation politique préconisant une politique post héroïque. J’iime cette idée car elle rejoint ma conception d’une innovation « sans qualité » miroir de notre époque.  Je m’explique « Sans qualités » ?  cette idée se […]

Une économie mondiale sans carbone en 2050… Est-ce possible ? © Edito RTFLASH

juillet 18, 2014

Dans moins d’un an et demi, en décembre 2015,  aura lieu, à Paris, la Conférence décisive  sur le climat, dite « COP 21 », qui accueillera près de 50 000 acteurs et délégués internationaux de 194 pays. Cette réunion sera capitale car elle constitue la dernière chance de déboucher sur un accord international ambitieux prenant […]

L’homme va-t-il pouvoir éradiquer les grandes épidémies de la surface de la Terre ? © Edito RTFLASH – RenéTrégouet

juillet 11, 2014

© Edito RTFLASH – RenéTrégouet En dépit des immenses progrès scientifiques et médicaux intervenus depuis un demi-siècle, les maladies infectieuses et parasitaires restent la deuxième cause de mortalité dans le monde. Elles sont encore responsables aujourd’hui de plus d’un décès sur quatre, soit environ 17 millions de morts par an. Mais en quelques mois, plusieurs […]

Possible aircraft technologies of 2040 © Ray Kurzweil

juillet 9, 2014

A rescue UAV custom-printed on-the-fly by an aircraft’s on-board 3D printer (credit: BAE Systems) Scientists and engineers at BAE Systems have developed concepts for futuristic technologies that could be incorporated in military and civil aircraft of 2040 or earlier: 3D printers so advanced they could print UAVs during a mission; Aircraft parts that can heal […]

Défilant