Home » émotions » Recent Articles:

En direct de C2-MTL by proame : pensez Design Thinking – Le design up’changement – création … avec bons sens cependant !

cbd_300pxOn parle de plus en plus de design thinking en termes d’innovation et de création. En matière de prospective et d’innovations vraies, cette démarche est intéressante car elle replace la création, l’intelligence émotionnelle, le terrain, les liens …au coeur du business, du management et de l’innovation. Attention cependant – c’est une des solutions et des composantes de l’innovation – mais ce n’est pas la seule ! Et pour moi la simple idée de figer des méthodes est déjà une erreur et une entrave à la création. Surtout à une époque d’accélération exponentielle des technologies et d’une évolution constante de la nature même de notre cerveau, notre pensée etc …Mais cette discipline ouvre la voie d’une ère de la création et de l’intelligence esthétique que je soutiens.

Capture d’écran 2013-05-21 à 17.46.26Voici un petit aperçu de la conférence du designer Fred Dust ce matin à C2-MTL à Montréal … et vous pourrez je pense retrouvez sa vidéo sur les sites communautaires de c2-MTL . Vive ‘open création – Maryline

Capture d’écran 2013-05-19 à 18.12.48Opening speaker…
 
Fred Dust…

What do you do?

I am designer
Fashion?
nop
interiors?
nop….
The world is being more distrupted than ever before / publishing / health care / etc…
How can design help crisis management?
Design = thinking very carefully about what we put in the world.
We should all be designers
3 design practices
 
01- look, really look
Seems easy, but hard
We do not know how to look and listen anymore
Spend time to observe, really observe
Le petit puppy pet store, observe the crowd : people picking put puppies / people picking  people picking up puppies / people watching people picking  people picking up puppies….
Build Empathy
Feel like they do / we are designing for our specie / we should have insight
02 – interpret – translate – steal
See further…. / Embrace context / Beware of precedent:
03 – Be brave
Prototyping helps, examples from Peru…
voting in Peru: people do not vote because people beleive the gvt is corrupt
Design challenge: how do you get people to beleive that teh gvt is not corrupt?
Distrust of Lima police
Everyone trusts mothers
So mothers were hired to become police officers
Trust was built into the police
Another example from Peru:
Sticker campaign in Peru: stick a sticker on whatever needs to be changed ! 🙂
Most important Practice to be a good designer: Hope and Optimism
PS:
Questions from audience:
01 – how is Big Data is going to change our world?
Fred:
We see distruption as it is happening
Big Data is the next distruption
We are not sure what it means yet
What do we do with it?
How do we humanize Big Data and Utilize it?
To be seen…
Et vous, lecteurs de Proame, qu’en pensez-vous?
02 – What is teh main obstacle that blocks one from becoming a designer
Fred:
tuning out the world is a big block, we are too tuned into ourselves…
Et vous, lecteurs de Proame, qu’en pensez-vous?
belphotoDominique Bel, @ C2MTL… Enjoying…

I like this : merci de liker cette super designer – Melanie Benefice – ce sera tout benefice !

 216382_10151537164112906_133805353_nCeci est un appel à p’tit coup de pouce pour une jeune designer textile très douée hyper créative Mélanie Bénéfice.  Elle participe au concours du magazine Modzik pour créer le visuel de la pochette de leur prochain sampler. Elle est dans les finalistes et le dernier round se joue sur des likes alors merci de liker cette page :

indexI like Melanie Benefice création ! : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10151537164112906&set=a.10151537137267906.1073741825.184710037905&type=1&theater

 Je soutiens les jeunes talents ! Maryline

Brésil, Inde, Russie : les marchés de la musique en pleine croissance grâce aux smartphone et aux ciluture du partage

A retenir dans cet article  : les TIC (smartphones, tablettes, digital ..) boostent  la culture et l’innovation création – la culture common créative des pays d’amérique du Sud (une vraie culture du partage) . L’importance des arts dont la musique dans la société comme facteur de bien être, comme revitalisateur de la ville, comme créateur de lien social mais aussi comme nouvelle économie créative. Et toujours le transfert de savoirs, de richesses, etc .. du Nord au Sud !  Maryline
Article  par  Matthieu DARTIGUENAVE
Le Brésil, l’Inde, la Russie et les Pays-Bas ont marqué l’année 2012 dans le secteur musical. Comment ces nouveaux marchés ont-ils trouvé le chemin de la croissance et qu’en est-il de leur avenir ? 
L’année 2012 a placé le marché de la musique sous de bons auspices. Après 13 ans de crise, l’industrie musicale retrouve enfin des résultats positifs : +0,3 % de croissance pour le marché global l’année passée. Il est certain que le secteur a profondément changé en quelques années, non seulement d’un point de vue économique, mais aussi d’un point de vue géographique.
L’International Federation of the Phonographic Industry (Ifpi) a mis l’accent sur les marchés émergents dans son dernier rapport. Si en 2011, on ne comptait que 23 marchés de la musique dans le monde, en 2012, plus de 100 marchés ont émergé notamment grâce au développement de terminaux comme les smartphones ou les tablettes. De ce fait, plusieurs pays suscitent l’intérêt de grandes maisons de disques comme le souligne Edgar Berger, P.D.G. de Sony Music Entertainment : « comme le marché a repris, dans certains pays, nous avons doublé les dépenses dans « l’A&R »[+] en quatre ans. Tout le monde veut prendre une part dans ces marchés en pleine croissance. »
Quatre pays sont particulièrement révélateurs de l’essor de nouveaux marchés : le Brésil, la Russie, l’Inde et les Pays-Bas.
Le Brésil attire depuis quelque temps les plus grandes maisons de disques comme Universal Music. Ce fut également le premier pays à recevoir iTunes en Amérique du Sud. Le lancement de la plateforme fin 2011, a démontré que le pays était prêt, aussi bien économiquement que technologiquement, à s’inscrire durablement dans le marché numérique de la musique. Au total, le marché brésilien de la musique enregistrée a affiché une progression de 11,2 % durant les 6 premiers mois de l’année dernière. Les nombreuses applications innovantes qui s’installent au Brésil sont sans nul doute une des raisons de la réussite du secteur. En effet, la variété des modèles économiques légaux qui proposent des fonctionnalités novatrices détourne peu à peu les consommateurs du téléchargement illégal. Le service Rdio par exemple a récemment ouvert au Brésil en proposant des outils comme « Talk Radio » pour rechercher les chansons par commande vocale. L’intégration des réseaux sociaux comme le fait Deezer par exemple pour le partage et la découverte musicale participe du succès de ces plateformes en Amérique du Sud.
 
Autre aspect important pour comprendre la structure du marché brésilien : la culture des concerts et du partage de la musique. Ainsi de nombreux artistes, comme Gilberto Gil, optent pour un modèle « Creative Commons ».

Autre marché émergent qui mérite qu’on lui prête attention : la Russie. Le pianiste classique Denis Matsuev ou le rappeur Timati, numéro 1 des ventes en Europe sont des exemples significatifs de la réussite du marché musical russe.  À  la 23ème place des marchés mondiaux de la musique, la Russie possède 12 services légaux de musique numérique. Seul obstacle à l’équilibre du secteur : la forte propension des consommateurs russes aux pratiques illégales en ligne. Le site vKontakte en est un exemple fortement décrié par l’Ifpi.


Dans l’industrie musicale, l’Inde est également un marché prometteur. Avec une population jeune qui affirme de plus en plus sa culture, l’essor de Bollywood à travers le monde, et le développement fulgurant d’Internet, les services de musique en ligne sont particulièrement attentifs aux évolutions du marché indien. Exemple significatif de ce marché émergent : le service de streaming Dinghana se présente désormais comme le Spotify indien avec plus de 10,5 millions d’utilisateurs par mois mais son modèle économique demeure instable à cause du téléchargement illégal très pratiqué en Inde. Autre raison majeure de la réussite indienne : la téléphonie mobile. En effet, depuis 2006, le nombre d’utilisateurs a augmenté de manière exponentielle au point d’atteindre aujourd’hui les 900 millions de personnes. Ainsi, selon Shridhar Subramaniam, directeur de Sony Music Inde et Moyen-Orient, « the concept of daily subscription for all kinds of music products on mobile is well instilled in India.  »

Les Pays-Bas, dernier marché émergent de la musique numérique présenté par le rapport de l’Ifpi, est l’un des 10 premiers au monde. Il peut sembler étonnant de voir les Pays-Bas au rang des pays émergents dans le domaine musical, mais l’explication réside dans le fort taux de téléchargement illégal qui a détruit le marché ces 10 dernières années. Cependant, avec la fermeture de Megaupload et les politiques volontaristes du gouvernement néerlandais, le marché s’est structuré autour d’une offre légale, si bien qu’aujourd’hui, Spotify est passé devant Pirate Bay. Cette migration des utilisateurs se confirme puisque les services de musique en ligne ont enregistré une progression de 66 % des inscriptions payantes en 2012 – la plus forte croissance en Europe.

En définitive, les marchés émergents de musique numérique ont donc trois points communs : tous tentent de lutter contre le téléchargement illégal, ils mettent l’innovation au cœur des services proposés aux utilisateurs et ils promeuvent la variété des modèles économiques. L’année 2012 marque donc bel est bien un tournant pour l’industrie musicale qui doit désormais compter avec un marché global.–
Crédits photos :
– Illustration principale : vivoandando / Flickr
– Gilberto Gil (Joi / Flickr)
– Capture d’écran du rapport Ifpi
– Logo du site Dhingana
– Capture d’écran du rapport Ifpi

Exposition luminescente HIKARI TOKYO REVE by Hélène Launois

Une exposition de Hélène Launois dont j’apprécie le travail sur la couleur, la luminescence, l’énergie poétique de ses oeuvres. D’une folle modernité et hyper sensoriel et sensitif. Ne pas oublier que l’art revitalise la ville et ré enchante notre quotidien et nous en avons tous besoin.Maryline

Invitation Hikari Tokyo Rêve

Art vivant : L’AFRIQUE DEMASQUEE – exposition jusqu’au 5 mai 2013

Toujours convaincue du temps de l’Afrique  tout comme de l’importance de l’art aujourd’hui :  accélérateur de l’économie créative ; il revitalise  la ville ; il fédère les personnes et invite au partage ; ils sublime le quotidien, il nous invite au bien être et surtout  à élever les choses à une qualité supérieure …Et puis c’est beau tout simplement !

… je vous invite une fois encore à découvrir l’art africain et son artisanat autour d’une exposition d’Aude Minart (bravo pour votre travail Aude)  du :

Capture d’écran 2013-04-05 à 17.26.038 avril – 5  mai 2013

Exposition L’Affrique démasquée

Dout’s, Sénégal

 « Peintre citadin dakarois, Dout’s est travaillé par la question de l’habitat comme du désordre de la capitale sénégalaise. Il y a cohérence dans cette grammaire de l’empilement et de l’agglutination des choses sous lesquelles on devine des êtres bruyants et chaleureux bien rendus par sa palette de couleurs . »    Franck Ekra, Critique d’art

Pièces uniques :  sculptures en bronze, pierre et bois.

Objets de  parure et de décoration

Du lundi au samedi  12h-19h

Vernissage le Mardi 9 Avril à 19h

Apéritifs les mardis 16,23 & 30 Avril à 18h

 Galerie Mailletz, 17 rue du Petit Pont 75005 Paris

M° St Michel, Cité, Cluny –La Sorbonne.   RER : B, C

Contact : audeminart@hotmail.com, www.lagalerieafricaine.com, www.africanmodernart.com

 M. 06  60 24 06 26

Robolution : un robot capable d’exprimer des émotions humaines

Des chercheurs britanniques de l’Université de Cambridge au Royaume-Uni ont mis au point un « visage numérique » capable d’exprimer de façon très convaincante une large palette d’expressions humaines.

Cette interface humanoïde a été baptisée Zoé. Elle est capable, à partir de six modules de base exprimant les émotions fondamentales (joie, tristesse, affection, colère, peur, neutralité), d’exprimer avec une grande finesse la plupart des sentiments humains, en combinant les différents mouvements du visage et les intonations de la voix.

Pour atteindre cette performance, les chercheurs ont demandé à une actrice, Zoé Lister, de leur « prêter » ces expressions visuelles et vocales. Ils ont ensuite conçu des algorithmes sophistiqués qui combinent de manière presque infinie ces différents modules émotionnels de façon à exprimer de la manière la plus réaliste possible une attitude ou un sentiment.

Le système a finalement été testé sur des volontaires et ceux-ci, quand ils regardaient Zoé sur un écran mais sans le son, ont pu reconnaître dans 52 % des cas l’émotion exprimée. Avec l’image et le son, le taux de reconnaissance des sentiments est monté à 77 %, alors que dans la vie réelle cette reconnaissance, avec l’actrice en chair et en os n’était que de 73 % !

« Cette technologie, qui va permettre de concevoir de nouvelles interfaces bien plus attractives et bien plus conviviales, a donné envie à de nombreuses personnes, aujourd’hui réticentes, de communiquer avec les cinq ordinateurs et les robots », souligne le professeur Roberto Cipolla, du Département de génie de l’Université de Cambridge.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Cambridge

Un blog pour l’avenir


Non au futur (prévision froide). Oui à l'avenir (action humaine). Dixit le Petit Prince, "l'avenir, tu n'as pas à le prévoir, tu dois te le permettre".

Ce blog est dédié aux idées d'avenir positives, aux changements. La prospective est à la fois une science de synthèse pluridisciplinaire et un art pour défricher de nouveaux territoires, repérer des courants forces, explorer des imaginaires...

C'est surtout un outil Eureka pour inventer de nouveaux produits et services, sublimer ou mythifier une marque et ses produits, créer la valeur de la valeur....

Vive l'avenir, car ce qui est génial, c'est que tout commence et que tout est possible !

Maryline

Défilant