Home » luxe » Recent Articles:

Exposition luminescente HIKARI TOKYO REVE by Hélène Launois

Une exposition de Hélène Launois dont j’apprécie le travail sur la couleur, la luminescence, l’énergie poétique de ses oeuvres. D’une folle modernité et hyper sensoriel et sensitif. Ne pas oublier que l’art revitalise la ville et ré enchante notre quotidien et nous en avons tous besoin.Maryline

Invitation Hikari Tokyo Rêve

K11, un concept chinois de centre commercial mixant art et shopping

J’attire votre attention sur ce concept « K11 » (ci-dessous)  mixant mode et art …
11791197images En fait cela révèle un sens de l’esthétique du beau particulier chez les Chinois … Cela me remémore le concept Junzi de Confucius – homme de bien = homme de goût – Les vertus humaines sont belles, la vie doit etre vécu comme une oeuvre d’art. a noter par ailleurs que la créatrice chinoise Ma KE mêle depuis plus de 10 ans art et mode avec notamment sa marque exception – Sublime .. un travail où art et artisanat ne font qu’un ce qui était au début de la création le sens premier de l’art – un anima – Maryline Passini
Source : fashion magazine –
Le centre commercial chinois K11 a profité de la fashion week parisienne pour présenter, lors d’un showcase privé dans les salons du pavillon Vendôme, une sélection de créateurs majoritairement chinois. Parmi eux, Simon Gao, nommé couturier de l’année par le Numéro China et Modern Weekly, le peintre Meng Baishen, le photographe Charles Guo ou bien encore la cinéaste Rain Li. Le but est aussi bien d’ »exposer sur le devant de la scène internationale de Paris les plus grands espoirs chinois de l’art et de la mode« , que de repérer les marques françaises prêtes à intégrer le marché chinois via Luxba, la propre société de distribution de K11.

K11 de Hong Kong

Apparu en 2009 à Hong Kong, K11 est la propriété du groupe New World Development Company, un conglomérat chinois présent notamment dans l’immobilier commercial et résidentiel et les grands magasins. A la tête de cette société se trouve Adrian Cheng, petit-fils du fondateur de Chow Tai Fook, première enseigne d’horlogerie-bijouterie en Chine.

D’un genre nouveau, K11 mixe boutiques et galeries d’art, et propose dans ses allées des scènes de spectacles et des performances artistiques. Cette initiative mise sur une nouvelle façon de consommer en Chine, offrant à une clientèle haut de gamme un luxe moins ostentatoire, fondé sur l’amour de l’art et le respect de la nature puisque les structures de K11 sont construites selon des normes environnementales.

En permettant ainsi d’alterner entre activité shopping et pauses artistiques, K11 espère doubler le temps passé par les visiteurs à l’intérieur du centre commercial. Autre aspect bénéfique d’une telle initiative, Adrian Cheng souhaite casser l’image industrielle de la Chine en mettant en avant la crème de la création artistique chinoise à travers le monde.

Un deuxième centre commercial K11 doit être inauguré en mai à Shanghai. Au total, la marque prévoit d’ouvrir 19 établissements sur cinq ans dans les principales villes de Chine, visant principalement une clientèle locale, comme pour le mall hongkongais où seulement 25% de la clientèle est étrangère. Une fois consolidé sur le marché chinois, K11 compte exporter le concept en Occident.

Hommage à Oscar Niemeyer, architecte de la sensualité

© up mag – Fabienne Marion

Le créateur de la ville de Brasilia est mort, mercredi, dans sa ville natale de Rio, à l’âge de 104 ans. Ce « magicien de la courbe » était devenu un mythe à travers le monde, le symbole de l’architecture moderne du XXè siècle. Il avait fait sienne la phrase de Le Corbusier « l’architecture, c’est de l’invention ».

Non seulement le Brésil, mais le monde vient de perdre l’un de ses architectes les plus brillants. Au cours de 76 années de production, Oscar Niemeyer a conçu plus de 600 bâtiments dans le monde entier, notamment en Italie, en France, en Allemagne, en Espagne, en Algérie et au Liban. Une vingtaine de ses travaux sont encore en cours de réalisation dans divers pays. Il a remporté dix récompenses, dont le Prix Pritzker en 1988. Il est mort à Rio de Janeiro et laisse un héritage immense à l’architecture.

http://www.up-magazine.info/index.php?option=com_content&view=article&id=1151

The music of the silks

Researchers synthesize a new kind of silk fiber — and find that music can help fine-tune the material’s properties

This diagram of the molecular structure of one of the artificially produced versions of spider silk depicts one that turned out to form strong, well-linked fibers. A different structure, made using a variation of the same methods, was not able to form into the long fibers needed to make it useful. Musical compositions based on the two structures helped to show how they differed. (Credit: Markus Buehler/MIT)

Vidéo : watch?v=5hyAe3uMwQY&feature=player_embedded

Research by MIT’s Markus Buehler — together with David Kaplan of Tufts University and Joyce Wong of Boston University — has synthesized new variants on silk’s natural structure, and found a method for making further improvements in the synthetic material.

The work stems from a collaboration of civil and environmental engineers, mathematicians, biomedical engineers and musical composers. The results are reported in a paper published in the journal Nano Today.

We’re trying to approach making materials in a different way,” Buehler explains, “starting from the building blocks” — in this case, the protein molecules that form the structure of silk. “It’s very hard to do this; proteins are very complex.”

Other groups have tried to construct such protein-based fibers using a trial-and-error approach, Buehler says. But this team has approached the problem systematically, starting with computer modeling of the underlying structures that give the natural silk its unusual combination of strength, flexibility and stretchiness.

Pound for pound, spider silk is one of the strongest materials known: has helped explain that this strength arises from silk’s unusual hierarchical arrangement of protein building blocks.

Buehler’s previous research has determined that fibers with a particular structure — highly ordered, layered protein structures alternating with densely packed, tangled clumps of proteins (ABABAB) — help to give silk its exceptional properties. For this initial attempt at synthesizing a new material, the team chose to look instead at patterns in which one of the structures occurred in triplets (AAAB and BBBA).

Making such structures is no simple task. Kaplan, a chemical and biomedical engineer, modified silk-producing genes to produce these new sequences of proteins. Then Wong, a bioengineer and materials scientist, created a microfluidic device that mimicked the spider’s silk-spinning organ, which is called a spinneret.

Even after the detailed computer modeling that went into it, the outcome came as a bit of a surprise, Buehler says. One of the new materials produced very strong protein molecules — but these did not stick together as a thread. The other produced weaker protein molecules that adhered well and formed a good thread. “This taught us that it’s not sufficient to consider the properties of the protein molecules alone,” he says. “Rather, [one must] think about how they can combine to form a well-connected network at a larger scale.”

The team is now producing several more variants of the material to further improve and test its properties.

Music-aided design of biomaterials

… lire la suite

Moment d’exception pour voyageur nomade exclusif

Je vous invite pour le rêve, la conscience (même si vous ne pouvez pas vous offrir ces voyages)  à découvrir le site d’Exclusif Voyage www.exclusifvoyages.com pour qui les voyages sont des luxes essentiels. Le site est agréable, contemporain car emprunt d’un art brut très moderne! Les essentiels et aventures choisis par ce dénicheur de voyages insolites invitent à la posture et à la réflexion pour certains.

Voici un exemple – TreeHotel – que j’ai choisi  :

– pour sa démarche eco friendly co créative,

– son concept sentimentaliste et aquaphile  (nid + spa dans un arbre)

– son caractère contemplatif en phase avec le vent d’élévation dans la société : quête de sens, spiritualité laïque .

Il s’agit d’un nid suspendu dans le Nord de la Suède où Britta et Kent Lindvall se sont inspirés du film « The Tree Lover » de Jonas Selberg Augustsen, pour la conception de 5 suites perchées dans les arbres d’une forêt près du village de Harads.

Un refuge fantasmagorique propice à la contemplation et la communion avec la Nature. Chaque suite du TreeHotel est une création unique, issue de l’imagination de 5 architectes scandinaves, qui signent l’expression contemporaine de la cabane dans les arbres de notre enfance. Un cocon recouvert de branches faisant référence à un nid d’oiseau, une structure longiligne écarlate, un cube en aluminium recouvert de miroirs réfléchissants, une cabine rectangulaire et une sphère aux allures de vaisseau spatial. Des réalisations suspendues dans le silence de la forêt, où le respect de l’environnement était l’objectif majeur du cahier des charges : impact minimum, matériaux naturels, produits de nettoyage écologiques, récupération des eaux…

Le TreeHotel accueille par ailleurs le premier sauna dans les arbres et propose des activités hivernales variées comme les balades en raquettes et traîneaux à chiens, la pêche sous la glace, l’approche de la culture locale du peuple indigène Sami, originaire des régions nordiques.

A vous de surfer sur le site et de voyager pour connaître votre géographie intérieure. Regardez aussi les autres sites en Suède où  » « Le sommeil est une perte de conscience où la réception sensitive est préservée »

Moment de conscience – Maryline Passini

Architecture « temple » ultra sensorielle : comme une diaphanie

Je vous invite à découvrir l’architecte sensible Simone Micheli qui a réinventé notamment un appartement sous les combles à Oderzo au Nord de Venise.

Un temple mis à nu baigné de lumière, une étrange pureté diaphanie ..

Maryline Passini

Un blog pour l’avenir


Non au futur (prévision froide). Oui à l'avenir (action humaine). Dixit le Petit Prince, "l'avenir, tu n'as pas à le prévoir, tu dois te le permettre".

Ce blog est dédié aux idées d'avenir positives, aux changements. La prospective est à la fois une science de synthèse pluridisciplinaire et un art pour défricher de nouveaux territoires, repérer des courants forces, explorer des imaginaires...

C'est surtout un outil Eureka pour inventer de nouveaux produits et services, sublimer ou mythifier une marque et ses produits, créer la valeur de la valeur....

Vive l'avenir, car ce qui est génial, c'est que tout commence et que tout est possible !

Maryline

Défilant