Home » savoirs émergents » Recent Articles:

Video on Instagram : langage emotionnel

 half years, Instagram has become a community where you can capture and share the world’s moments simply and beautifully. Some moments, however, need more than a static image to come to life. Until now these stories have been missing from Instagram.

Voir vidéo sur : http://blog.instagram.com/post/53448889009/video-on-instagram

Capture d’écran 2013-06-24 à 20.01.10Today, we’re thrilled to introduce Video on Instagram and bring you another way to share your stories. When you go to take a photo on Instagram, you’ll now see a movie camera icon. Tap it to enter video mode, where you can take up to fifteen seconds of video through the Instagram camera.

You’ll also find that we’ve added thirteen filters built specifically for video so you can keep sharing beautiful content on Instagram. When you post a video, you’ll also be able to select your favorite scene from what you’ve recorded as your cover image so your videos are beautiful even when they’re not playing.

We’re excited to see what the community will bring to video, whether it’s your local cafe showing you just how they made your latte art this morning or an Instagrammer on the other side of the world taking you on a tour of their city, a mother sharing her joys in parenting as her children laugh and play or your favorite athlete taking you behind the scenes.

So what does this mean for your content? Nothing’s different from photos. We’re still committed to making sure you have control over all of your content. Only the people who you let see your photos will be able to see your videos. And as with photos, you own your videos. You can learn more about Video on Instagram— including our new Cinema feature — by visiting the Instagram Help Center.

We can’t wait to see what you’ll create.

— Kevin Systrom, Co-founder, Instagram

Video Source: Instagram

Related:
Video on Instagram
Co-founder Kevin Systrom Introduces Video on Instagram—June 20th, 2013

Prospective 2045 : 15 et 16 juin 2013 – Global Future 2045

Visionaries and world-class practitioners in science, technology and ethics will join educators, futurists, philosophers and spiritual leaders at the 2nd International Global Future 2045 congress at the Alice Tully Hall, Lincoln Center, New York, June 15-16, 2013.

Global Future 2045 is a one of a kind congress, premised on the notion that the world stands on the brink of global change. In order for civilization to move to a higher stage of development, humanity vitally needs a scientific revolution and significant spiritual changes that will be inseparably linked, supporting and supplementing each other.

GF2045 discussions will include global challenges and science mega-projects to address them and insights on these matters from various spiritual traditions. The main focus will be the Avatar Project, which includes the development of anthropomorphic robots, telepresence systems, brain-computer interfaces (BCI), life-support systems for the brain, neuroprostheses, whole brain modeling, consciousness theory, and roadmaps for non-biological mind substrates.

Speakers at Global Future 2045 include:

  • Ray Kurzweil,  — Director of Engineering, Google; futurist and inventor, co-founder, Singularity University, and author of How to Create a Mind and The Singularity is Near.
  • Dr. Marvin Minsky — A.I. pioneer, professor of Media Arts and Science, MIT Media Lab.
  • Dr. George Church — Harvard University PhD, molecular geneticist, pioneer in personal genomics and synthetic biology.
  • Dr. James Martin — British author and entrepreneur and the largest individual benefactor to the University of Oxford in its 900-year history.
  • Dr. Peter H. Diamandis — Founder and Chairman, X Prize Foundation, Co-founder, Singularity University, author of Abundance.
  • Dr. David Hanson — Robotics designer and researcher, creating androids: humanlike robots with intelligence and feelings.
  • Dr. Hiroshi Ishiguro — Android Creator, Director of the Intelligent Robotics Laboratory in Osaka, Japan. Dr.
  • Theodore Berger — USC Professor, brain prosthesis technology developer.
  • Dr. Ed Boyden — Optogeneticist, neuroscientist at MIT, associate member McGovern Institute for Brain Research.
  • Mahayogi ‘Pilot’ Baba — Self-realized Siddha Master. Mahamandaleshwar of the Juna Akhara Order of Hindu Monks.
  • Dr. Amit Goswami — Professor Emeritus from the Theoretical Physics Department of the University of Oregon.

Event Site: GF2045

C2-MTL / J -2 by proame : joignez vous à la conversation, cultivez l’esprit création – innovation, pensez autrement !

Capture d’écran 2013-05-19 à 18.12.48Pendant toute la durée de la manifestation C2-MTL, Proame vous fera participer à l’événement par des post journaliers, des vidéos, des comptes rendus, etc … et  des compléments rebonds d’infos analyses de proame en réaction aux différents sujets. Merci à toute l’équipe C2MTL de rédaction, de communication et à Dominique Bel qui vont nous faire vivre à la montréalaise et butiner esprit hyper créatif (création vs créativité – innovation de Sens )

A J-2 de C2, je vous invite à découvrir leur Guide PDF:

(FR) http://www.c2mtl.com/guide/guide_fr.pdf

(EN) http://www.c2mtl.com/21-05-2013/

Mais aussi et surtout à vous connecter C2-MTL via tous leurs relais de transfert de savoirs et connaissances vives sur les réseaux sociaux – Vive l’open création, le partage des idées – Les liens valent plus que les biens – Maryline

Liste des réseaux sociaux open partage d’idée de c2-Mtl :

frlinkedinfrtwitterfrpinterestfrgooglefryoutube

Generation gamer : Are You Future Proof?

[+]In a unique cooperation between Dutch futurist Marcel Bullinga and British Mind Reader Jamie Raven, we present an entertaining and thought provoking journey into the future.

Futurist Marcel Bullinga  (NL) is a renowned futurist and international speaker. He is a member of US Techcast, UK Shaping Tomorrow, US World Future Society, UN Singularity Hub and NL Trendrede (Dutch trendwatchers). He is author of Welcome to the Future Cloud – 2025 in 100 Predictions. Check out the predictions on www.futurecheck.com or follow @futurecheck

Mind Reader Jamie Raven  (UK) is none of the above. He is funny though. And has spent the last decade entertaining celebrities, royalty and Blue Chip companies across the world, telling them exactly what they were thinking

The future is not about asking the right questions. It’s about knowing the answers before the questions arise. What if it is impossible to lie in the future? What skills do you need to make your business future proof? An possibly the thoughest question of them all: Are you future proof?

In the future, we believe that doing business, decision making and learning will become a game. The show is an illustration of that trend, and a brand new category in itself. It is the first ever talk on the future featuring live demonstrations of predictions coming true, using choices made by the audience members present. It is all about making educated guesses and using your intuition to make the right decisions.

A show with trends, psychology & humour. To get an impression of their current presentations, see Jamie’s sample video and Marcel’s sample video.

 

Open innovation & collaborative (1) : publication Canada de mars 2013 sur différentes expériences solutions

En bref – le concept d’open innovation et zoom sur le Canada – une terre hyper open open innovation collaborative !
L“open innovation permet de se concentrer sur la mise sur le marché, et de “déléguer” la recherche, la production, « les problèmes », les idées … à une multitude d’acteurs : universités, PME, petits laboratoire, experts, consultants, etc. Avec comme idées directrices, synergie et coopération. Une révolution qui demande un management inédit du “pipeline” d’idées et une autre approche de la stratégie, du marketing, etc.
“All the world’s a stage”, écrivait Shakespeare. Et si aujourd’hui, le monde était devenu non pas une scène, mais un vaste laboratoire d’innovation ?
Affiche-InnovNation-LeWeb11C’est en tout cas la tendance que semble suivre le Canada avec  de multiples initiatives selon le principe désormais bien connu “d’open innovation”, ou recherche collaborative. Attention c’est une solution possible mais elle ne doit en aucun cas – surtout  maintenant – amputer l’innovation interne ! De surcroît tout ne se solutionne pas par ce principe !  Perso je parie beaucoup sur  l’open innovation par seriours game !
Je vous, en volet 1, à découvrir cette publication où vous trouverez de nombreux exemples d’open innovation local au Canada -Maryline
Publication The March 2013 issue of the Technology Innovation Management Review. The editorial theme of this issue is Local Open Innovation.

Economie du partage : le secteur coopératif argentin continue de se développer

Source ICA international –

ica-logo

En 2012, le nombre de coopératives de travailleurs en Argentine a augmenté de 239 pour cent.

D’après une étude réalisée par La Nacion, 6 024 nouvelles coopératives ont été créées en 2012. Ceci représente une augmentation de 239 pour cent par rapport à 2011.

Même si la plupart de ces nouvelles coopératives se trouvent dans la capitale Buenos Aires, d’autres régions ont aussi vu une augmentation du nombre de coopératives, avec 367 nouvelles coopératives à José C. Paz, 63 à Córdoba, 110 à Santa Fe, 58 à Mendoza et 125 à Capital.

La même publication mentionne que l’augmentation a été principalement déterminée par le soutien que les coopératives ont reçu du gouvernement, en particulier d’Alicia Kirchner, ministre du Développement social.

Une analyse plus en profondeur de la croissance du secteur coopératif est fournie dans un rapport du Bureau régional de l’Organisation Mondiale du Travail pour l’Amérique latine et les Caraïbes. Ce rapport explique comment, à cause de l’apparition de la crise économique en 2001, les coopératives ont commencé à,être considérées comme un modèle d’entreprise plus résistant.

A la suite de la crise de 2001, plus de 60 pour cent de la population (37 millions de personnes) se trouvait au-dessous du seuil de pauvreté, et le taux de chômage atteignait 25 pour cent. Dans ce contexte, le nombre de coopératives de travailleurs et de reprises d’usines par les travailleurs a augmenté considérablement. Lors des cinq premières années suivant la crise, 6 938 nouvelles coopératives furent créées, d’après l’Institut National de la Coopération et de l’Economie sociale (Inaes).

La plupart de celles-ci sont des coopératives de travailleurs proposant aux jeunes chômeurs l’occasion d’unir leurs efforts et de démarrer leur propre entreprise sociale.

Avant l’émergence de la crise, la propriété d’une coopérative était principalement considérée comme une alternative viable à la banqueroute. Le rapport de l’Organisation Mondiale du Travail estime que 95 pour cent des sociétés qui réussirent à éviter la banqueroute entre 1998 et 2000 sont devenues des coopératives de travailleurs.

Patricio Griffin, président de l’Inaes, a déclaré : « Le cadre juridique existant entre 1976 et 2000 a favorisé le néo-libéralisme, sous lequel les coopératives étaient simplement considérées comme  » la bouée de sauvetage des sociétés en faillite « , mais plus tard un nouveau cadre législatif fut créé qui changea cette situation, avec, par exemple, la Loi sur les faillites, un développement très important pour nous. A présent, nous devons en faire plus ».

Depuis 2003, différentes réglementations publiques ont eu pour but de promouvoir les coopératives et de permettre leur développement. Le mouvement argentin coopératif a continué de se développer pour comprendre actuellement 20 millions de coopérants et cinq millions de membres de sociétés mutuelles. La Confédération Nationale des Coopératives d’Argentine (Cooperar) comprend 45 fédérations dans de nombreux secteurs. Parmi celles-ci, certaines des plus importantes sont les coopératives de travailleurs. Il y a aussi une chaîne alimentaire coopérative impliquant 1,5 million de personnes sur 4 provinces.

Dans les zones rurales de la province de Buenos Aires, les coopératives fournissent 95 pour cent de l’électricité. Le gouvernement a travaillé avec les coopératives sur plusieurs programmes de développement tels que Capacitación con Obras (Formation sur site), qui a permis le développement de 351 projets d’infrastructure urbaine dans 14 provinces, générant plus de 15 000 emplois.

Les coopératives de logement font aussi une différence dans les communautés locales, ayant construit 25 000 nouvelles maisons dans différentes régions du pays. Il y a environ 90 coopératives de logements en Argentine et elles comptent construire 7 000 autres maisons dans un futur proche.

Les coopératives et les mutuelles proposent aussi des services de santé à 2,5 millions de personnes. Cooperar est aussi active dans le tourisme, les banques, les assurances, l’éducation et les médias.

Photo : Patricio Griffin, président de l’Inaes.

Un blog pour l’avenir


Non au futur (prévision froide). Oui à l'avenir (action humaine). Dixit le Petit Prince, "l'avenir, tu n'as pas à le prévoir, tu dois te le permettre".

Ce blog est dédié aux idées d'avenir positives, aux changements. La prospective est à la fois une science de synthèse pluridisciplinaire et un art pour défricher de nouveaux territoires, repérer des courants forces, explorer des imaginaires...

C'est surtout un outil Eureka pour inventer de nouveaux produits et services, sublimer ou mythifier une marque et ses produits, créer la valeur de la valeur....

Vive l'avenir, car ce qui est génial, c'est que tout commence et que tout est possible !

Maryline

Défilant